Header Ads

Breaking News
recent

Bilan des puissances des installations électriques

Bilan des puissances des installations électriques


I. Bilan de puissance

1. Historique :

L'ensemble des lois de l'électricité, qui régissent le fonctionnement des réseaux électriques, a été établi précédemment à la généralisation des réseaux et au besoin de faire des calculs. 

Le développement au cours du temps des outils propres au calcul prédictif du comportement des réseaux électriques peut se résumer sommairement en quatre étapes, dont les périodes se
recouvrent :

- 1925 - 1970, Calcul manuel des installations est des réseaux électriques; en présence de quelques simulateurs à modèles réduits nécessaires à l’extensibilité et la complexité croissantes des réseaux;

- En 1970, création des simulateurs analogiques et hybrides à dispositifs électroniques propres à modéliser certains éléments tels que les correcteurs ou régulateurs ;

- Depuis 1990, la généralisation de la simulation informatique universelle de calcul a donné apparition des ateliers numériques conduisant à la création de bases de données globales en temps réel et d’optimiser le fonctionnement de ces réseaux.

2. Définition et Objectifs :

La puissance électrique correspond au travail que peut fournir un appareil électrique à chaque seconde. C’est la quantité d'énergie que pouvant transformer par un appareil durant une période de temps. Les principaux objectifs du calcul d’un bilan de puissance sont :

- Dimensionner la ou les sources d’énergie (Transformateurs, Groupes diesels, Onduleurs, sources renouvelables) ;

- Evaluer le courant d’emploi circulant dans les circuits terminaux et de distribution ;

- Dimensionner la capacité des batteries de condensateurs de compensation ;

- Opter pour une puissance souscrite vis à vis du fournisseur d’énergie électrique.

3. Rappel :

La puissance électrique apparente fournie par les réseaux électrique de distribution sera consommée par un appareil électrique sous l’une des trois formes suivantes : Active P, exprimée
en Watt, c’est la puissance réellement utile, Apparente S, exprimée en Voltampère. Elle est toujours plus grande que la puissance active sauf si Z égale R, alors S = P ou Réactive Q, exprimée en Var, c’est la composante de la puissance absorbée par des inductances pures ou des condensateurs décalés de 90° par rapport à la puissance active.

Bilan des puissances des installations électriques

Voir le cours complet 


Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.