Header Ads

Breaking News
recent

TYPES DE DEMARRAGES DES MOTEURS EN INDUSTRIE

En industrie le moteur est l’un des équipements le plus utilisé, pour couvrir les applications de convoyage , de charge  et décharge, de traction etc.. , de nos jours ils ne fonctionnent pas tout seul , ils sont une partie du système d’entraînement. On peut y trouver également des variateurs, des réducteurs et de l’électronique. Le choix de ces éléments se fait conjointement à celui du moteur. de ce fait pour optimiser le rendement d’un moteurs à une application donnée il est préférable de ce référer à sa plaque signalétique pour faire le choix entre un câblage et le mode de démarrage , qui pourrait être soit direct ou étoile triangle pour ne citer que ces deux là.
TYPES DE DEMARRAGES DES MOTEURS EN INDUSTRIE

Qu’est ce qu’un Démarrage direct ?

avant d’en dire plus il est sage de rappeler que pour mettre en marche un moteur indépendamment du choix de démarrage on trouve toujours des équipements comme : un sectionneur à fusible, contacteur , un relais thermique; dans une armoire électrique ces composant sont rangé comme l’illustré dans l’image ci-dessous.

pour revenir à notre sujet , Le démarrage direct constitue la méthode la plus fréquemment utilisée en industrie pour le démarrage des moteurs triphasés. La popularité de cette technique s’explique par sa simplicité et son coût d’installation relativement bas comparativement à d’autres méthodes.

Qu’est ce qu’un Démarrage étoile triangle  ?


Le démarrage étoile triangle est très utilisé en électrotechnique pour la mise en route des moteurs électriques asynchrones triphasés. En effet, l’intensité du courant au démarrage (en direct) est très importante vis à vis du courant nominal du moteur (environ 5 à 7 fois l’intensité nominale). le choix d’un démarrage (triangle ou étoile)  est fait suivant  un câblages des borniers comme indiqué sur l’image ci-dessous.

quelles  différences existe -il entre ces  modes de démarrage ?

– Démarrage direct: Le problème du démarrage direct est qu’il entraîne un appel de courant fort (qui est mauvais pour les appareils branchés sur la même ligne que le moteur) et un démarrage brutal (qui est néfaste pour la santé de votre moteur triphasé).

On réserve le démarrage direct aux moteurs de faible puissance et qui ne nécessitent pas une mise en marche progressive.

- Démarrage étoile triangle: Pour diminuer la brutalité au démarrage et réduite le courant d’appel, le moteur démarre avec une connexion en étoile pour ensuite revenir vers le couplage en triangle. Les enroulements sont alimentés avec une tension 3 fois plus faible.

Le démarrage étoile triangle provoque un temps de démarrage long et un couple réduit. L’autre inconvénient est qu’on ne peut éviter une coupure d’alimentation lors du passage étoile-triangle.

Ce type de démarrage est plutôt conseillé pour le démarrage à vide ou pour les machines ayant un couple résistant au démarrage assez faible.

de nos jours nous observons de plus en plus un mode de démarrage en industrie appelé Démarrage avec un variateur de fréquence.

Cette équipement vous permet  d’obtenir un démarrage progressif du moteur. 

Il permet un démarrage et un arrêt en douceur de votre moteur. Pas de démarrage brusque donc avec un tel dispositif. Il protège également votre moteur contre les surchauffes et les surtensions. Il vous faut cependant investir dans cette équipement communément appelé variateur de vitesse.

Note: toutes fois il est important de noter; quelques soit le mode de démarrage choisis, pour une application application nous pouvons associer différentes fonctionnalités de modes de marches comme :

- Démarrage manuel
- Démarrage automatiques
- Démarrage inverseurs…..

de nos jours tout ces modes de fonctionnement énumérer précédemment peuvent être affecter  à une même installation grâce à un automate programmable qui à permit de de réduire par X  les circuit électriques de commandes  des moteurs.

quels sont les points essentiel à retenir quelques soit le type de démarrage ?

Suite à cette étude, vous devriez retenir particulièrement les points suivants :

• Le démarrage des moteurs triphasés est réalisé à l’aide de démarreurs manuels ou de démarreurs automatiques.

• Un démarreur manuel se compose d’un interrupteur tripolaire et d’un disjoncteur magnétothermique de protection contre les surcharges et les courts-circuits.

• Le branchement d’un démarreur à la source d’alimentation s’effectue aux points identifiés par la lettre “L” (L1, L2 et L3).

• Le branchement d’un démarreur au moteur s’effectue aux points identifiés par la lettre “T” (T1, T2 et T3).

• Un démarreur automatique se compose d’un contacteur, opérant de la même manière qu’un relais, et d’un relais de protection thermique.

• Les démarreurs automatiques sont souvent commandés par un ou plusieurs postes marche-arrêt.

• Un démarreur inverseur permet de commander la rotation du moteur dans les deux sens.

• Les démarreurs inverseurs sont souvent commandés par un ou plusieurs postes avant-arrière-arrêt.

Voir aussi :

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.